Place du Cirque 3, 1204 Genève, Suisse

+41 22 328 19 78

auditsexpert@gmail.com

Questions et réponses sur les taux hypothécaire -

Questions et réponses sur les taux hypothécaire

 

taux-hypothécaire

 

Les taux d’intérêt hypothécaires sont des paiements effectués à un prêteur pour l’argent reçu sous forme de prêt ou de crédit hypothécaire. Ces paiements sont normalisés conformément aux dispositions légales. Ces paiements doivent être effectués sous la forme de versements périodiques du prêt, répartis sur une période de temps convenue entre les parties, prêteur et emprunteur. En outre, un bien immobilier ou mobilier appartenant à l’emprunteur est utilisé comme garantie. Le montant du prêt est calculé sur la valeur de ce bien, et les intérêts à payer sont basés sur cette valeur.

Les intérêts sont établis en taux ou en pourcentages, qui sont stipulés par la Banque centrale sur la base et en accord avec les banques les plus importantes de la région. Ceux-ci soumettent leurs taux d’intérêt hypothécaires, dont la moyenne est établie par la plus haute autorité bancaire. Les taux qui régiront les taux d’intérêt hypothécaires pour que les banques et les institutions financières fassent leurs opérations de crédit hypothécaire, à intérêt fixe et variable, en fonction de ceux-ci, seront publiés ci-dessous.

Que sont les taux d’intérêt ?

Les taux d’intérêt sont les différents pourcentages et paiements périodiques qui sont versés à une entité financière ou à une banque pour bénéficier d’un prêt sur un bien immobilier, un prêt hypothécaire. Bien qu’il existe également des cas de prêts hypothécaires sur des biens meubles spécifiques. Les pourcentages ou les taux d’intérêt sont déterminés par la banque centrale du pays ou par un organisme administratif qui y est abonné. Ensuite, l’institution financière ou la banque calcule les intérêts sur l’argent dû, au taux établi.

En concluant un contrat hypothécaire, l’emprunteur accepte d’effectuer des paiements périodiques à la banque pendant une certaine période. Chaque paiement sera constitué de l’amortissement du capital du prêt hypothécaire plus les intérêts calculés sur le montant de la dette. Un pourcentage de ces intérêts est reconnu comme une déduction fiscale chaque année fiscale. Les contribuables qui sont des emprunteurs hypothécaires peuvent en bénéficier. Les intérêts hypothécaires sont perçus sur les prêts primaires et secondaires, à condition que le bien immobilier soit utilisé comme garantie de paiement.

Taux d’intérêt hypothécaire

Il est très important de connaître les taux d’intérêt hypothécaires lorsqu’on opte pour un financement hypothécaire. Les taux d’intérêt hypothécaires définissent le montant total à payer pour l’argent reçu sous forme de prêt ou de crédit hypothécaire. En outre, ils ont un impact direct sur le montant périodique à payer. Ces connaissances aident l’emprunteur à choisir le plan le plus approprié à ses intérêts particuliers et à l’adapter à ses besoins financiers. Il existe trois taux d’intérêt hypothécaires : fixe, variable et mixte.

L’intérêt fixe est un taux d’intérêt constant pour une période de temps déterminée. Excellente option pour ceux qui ont besoin de la prévisibilité de leurs paiements, avec des montants fixes. Parce que leur situation financière ne leur permet pas de s’adapter aux montants fluctuants des paiements associés au taux flottant. Il s’agit de l’intérêt variable ou ajustable, qui se distingue du précédent par le fait que son taux varie en fonction d’un indice de référence. Il est idéal de choisir cette option car ses taux sont généralement bas, surtout dans les économies stables.

L’intérêt mixte est une combinaison des deux ci-dessus. En optant pour cette solution, les intérêts à payer sur la dette hypothécaire seront initialement fixes et pour une période déterminée. L’emprunteur paiera donc des versements fixes jusqu’à l’échéance de la période convenue. Ensuite, l’intérêt variable sera appliqué à la dette. L’emprunteur effectuera ensuite des paiements fluctuants jusqu’à ce que la dette soit entièrement remboursée. Il convient de noter que l’indice de référence le plus couramment utilisé pour les intérêts hypothécaires est l’Euribor.

Comment les intérêts hypothécaires sont-ils calculés ?

Les taux d’intérêt hypothécaires sont déterminés par les banques centrales ou la Réserve fédérale, selon la région ou le pays. Pour fixer les taux des différents intérêts hypothécaires, les banques centrales tiennent compte de la situation économique, de l’inflation et de l’évolution de la consommation. Aspects qui ont une influence certaine sur l’offre et la demande de prêts hypothécaires. Dans les États membres de l’Union européenne, ces taux sont déterminés par la Banque centrale européenne (BCE).

Dans ce cadre, l’intérêt fixe est calculé à l’aide de la formule : Intérêts = (montant restant à rembourser) x (% d’intérêt) / 12. Les intérêts résultants sont ensuite soustraits de l’acompte, pour connaître le montant de la dette remboursée. Les versements suivants sont calculés de la même manière, mais en déduisant les sommes amorties lors du versement précédent. Dans le cas d’un intérêt variable, on procède de la même manière. La différence est que le taux d’intérêt dépendra de ce qu’établit l’indice de référence.

Comment les banques compensent-elles les faibles taux d’intérêt sur les prêts hypothécaires ?

Lorsque le taux d’intérêt hypothécaire fixé par le régulateur est bas, les banques et les institutions financières voient leurs revenus réduits. Ils prennent donc des mesures pour s’assurer qu’ils peuvent continuer à fonctionner. En ce sens, comme première mesure compensatoire, ils suspendent progressivement les prêts ou crédits hypothécaires à taux fixe. D’autre part, ils investissent dans le développement de produits ou d’instruments financiers, bien que présentant un risque plus élevé, tels que les obligations préférentielles et les fonds d’investissement, entre autres.

En outre, elles accordent un plus grand nombre de prêts aux entreprises. Il convient de noter que, afin d’alléger les faibles revenus des banques et des institutions financières, le gouvernement leur offre des incitations. Cela leur permet de résister à la faible rentabilité des prêts hypothécaires. L’un d’eux est le crédit d’impôt, qui encourage les gens à dépenser. Cela permet à la banque centrale de supporter une partie de la situation financière difficile. Et la rentabilité des institutions s’améliore, en raison de la demande de produits financiers plus rentables.

Quelle est l’influence de l’Euribor sur les taux d’intérêt hypothécaires actuels ?

Bien qu’il existe plusieurs taux hypothécaires de référence, chacun ayant ses propres caractéristiques, l’Euribor (Euro Interbank Offered Rate) est le principal. Il est le plus utilisé dans le calcul des intérêts hypothécaires variables, ce qui explique son influence marquée sur les prêts hypothécaires. Comme tout indice, il n’est pas une valeur fixe, mais fluctue. En d’autres termes, si l’Euribor baisse, le taux d’intérêt hypothécaire variable baisse. Si, au contraire, il augmente, le taux d’intérêt variable augmente et, par conséquent, la rentabilité des prêts hypothécaires augmente.

En ce moment et depuis 5 ans, l’Euribor est en baisse, c’est-à-dire qu’il a des valeurs négatives. Cela a influencé le marché hypothécaire, favorisant une période de prêts hypothécaires bon marché. Peut-être le moins cher de l’histoire. Elle a également entraîné une augmentation considérable des prêts hypothécaires à taux fixe. Tout cela grâce à la stabilité offerte par les faibles taux d’intérêt hypothécaires actuels. Compte tenu de ce scénario, il est probable de trouver, au cours de ce dernier trimestre, des offres intéressantes pour acquérir un prêt hypothécaire.

En savoir plus aussi sur ces différentes plateformes de crédit :

  1. https://inp-finanz-romandie.ch/taux-hypothecaires/
  2. https://www.credit-suisse.com/ch
  3. https://notaires-geneve.ch/fr
  4. https://www.swisslife.ch/fr/

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*