Place du Cirque 3, 1204 Genève, Suisse

+41 22 328 19 78

auditsexpert@gmail.com

Obtenir un financement -

Obtenir un financement

financement

De nombreuses raisons peuvent vous inciter à contracter un prêt personnel. Peut-être souhaitez-vous acheter une voiture, consolider vos dettes, améliorer votre maison, partir en vacances ou vous marier.

Quelle que soit la raison, un prêt personnel peut être un excellent moyen de vous aider à réaliser vos rêves plus rapidement.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour améliorer vos chances d’obtenir les fonds dont vous avez besoin.

1. Assurez-vous que vous répondez aux critères
Quel que soit le prêt personnel pour lequel vous faites une demande, vous devez

  • être âgé d’au moins 18 ans
  • Avoir la nationalité australienne ou néo-zélandaise, ou la résidence permanente australienne, ou un visa
  • admissible.
  • Vivre en Australie
  • Remplir les conditions de revenu minimum
  • Avoir un emploi ou recevoir un revenu régulier
  • Avoir une bonne cote de crédit
  • Ne pas être en cours de procédure de faillite

2. Demander le bon montant
Les prêts personnels sont destinés à vous aider à court terme, et non à vous laisser des dettes à long terme. Notre calculatrice d’emprunt peut vous donner une idée du montant que vous pourriez emprunter en fonction de vos revenus et de votre mode de vie. Si vos revenus ne sont pas suffisants pour supporter les remboursements requis pour le montant que vous demandez, nous ne pourrons pas approuver votre prêt.

Si les choses ne s’arrangent pas, pensez à réduire le montant du prêt ou à en prolonger la durée afin de réduire l’impact des remboursements sur votre trésorerie actuelle.

3. Constituez un bon historique de compte
Si vous avez déjà un compte chez nous, nous aurons une assez bonne idée de votre situation financière. En gérant efficacement vos finances, vous montrerez que vous êtes prêt à contracter un prêt personnel.

Si votre salaire est versé sur votre compte, que vous payez vos factures et que vous mettez un peu d’argent de côté, cela prouve que vous savez comment établir un budget et gérer votre argent.

Il est également important de ne pas mettre votre compte à découvert. Cela vous permettra non seulement d’éviter les frais, mais aussi de créer un bon historique de compte, car cela montre que vous êtes capable de gérer efficacement vos finances actuelles.

4. Maintenez une bonne cote de crédit
Le fait de payer à temps vos factures de téléphone et d’électricité, par exemple, peut contribuer à l’obtention d’une bonne cote de crédit. Si vous avez des paiements manqués, des arriérés ou d’autres activités de recouvrement de dettes enregistrées par un organisme d’évaluation du crédit, cela peut avoir une incidence sur votre cote de crédit.

N’oubliez pas non plus que le fait d’effectuer de nombreuses demandes de prêts et/ou de produits de crédit auprès d’un certain nombre de prêteurs peut également affecter vos chances d’obtenir un prêt.

5. Montrez un bon dossier d’épargne
Une autre façon de démontrer que vous êtes financièrement responsable est de contribuer régulièrement à votre épargne. Si vous montrez que vous êtes capable d’épargner une certaine somme d’argent chaque semaine ou chaque mois, vous démontrez également que vous êtes susceptible de pouvoir gérer des remboursements de prêt réguliers.

Voir : https://pages.rts.ch/emissions/abe/1371473-credit-comment-emprunter-a-bon-compte.htm

De nombreuses PME ont besoin d’un financement à un moment donné de leur vie, que ce soit au début de l’activité ou plus tard, pour surmonter un revers financier ou pour développer leurs activités. Il existe différentes options de financement, mais toutes ne sont pas également valables ou avantageuses. Choisir un mauvais financement peut être une erreur coûteuse qui peut finir par mettre en péril la survie de l’entreprise.

Les cinq erreurs les plus courantes dans la recherche de financement

1. Choisir le mauvais instrument de financement

Une erreur courante lors du financement d’une PME est de choisir des modalités de financement qui ne correspondent pas aux besoins de l’entreprise. Contracter un prêt à court terme pour couvrir des besoins à long terme, comme le processus d’internationalisation de votre PME, signifie que vous devrez rembourser le prêt avant que l’investissement ne commence à porter ses fruits, ce qui mettra les finances de l’entreprise dans une situation très délicate.

2. un effet de levier excessif

Emprunter trop, au-delà des moyens de la PME, est une erreur qui coûte souvent cher. En règle générale, le niveau d’endettement ne doit pas dépasser 3 fois l’EBITDA, l’excédent brut d’exploitation avant déduction des frais financiers. Si l’entreprise est en pleine croissance et que vous comptez utiliser ce financement pour favoriser l’expansion de votre PME ou de vos projets à grande échelle, la dette peut être plus élevée, mais elle ne doit pas dépasser 5 fois l’EBITDA.

demande prêt crédit

3. Parier sur la concentration bancaire

Une erreur courante en matière de financement des PME consiste à concentrer toute la dette dans une seule banque, généralement parce que c’est celle avec laquelle vous travaillez. Le problème est que si la banque réduit ses niveaux de risque, vous risquez d’avoir des difficultés à refinancer la dette car les taux d’intérêt augmenteront.

Tout comme vous adoptez des stratégies pour diversifier vos clients et vos fournisseurs afin de réduire votre niveau d’exposition aux risques, vous devez également diversifier les banques avec lesquelles vous travaillez. Idéalement, vous devriez disposer de sources de financement alternatives aux banques, telles que le crowdlending, la dette privée ou le financement public.

4. Ne pas chercher d’alternatives au financement

Au-delà des prêts bancaires, qui sont souvent assortis de taux d’intérêt élevés et nécessitent des périodes de remboursement très courtes, il existe d’autres formes de financement pour les PME qui peuvent les aider à obtenir les fonds nécessaires.

Avant de contracter un prêt, il est important d’évaluer les différentes options et de choisir celle qui répond le mieux aux besoins de la PME. Le crédit-bail et la location, par exemple, sont deux options de plus en plus populaires auprès des PME, car elles constituent d’excellentes alternatives pour utiliser certains actifs ou biens immobiliers sans avoir à les acheter. De plus, comme ils ne sont pas considérés comme des crédits bancaires, ils n’affectent pas la solvabilité de votre PME.

5. Négliger les conditions de remboursement

Avant de signer un prêt, il est important de s’assurer que vous serez en mesure de respecter les délais de remboursement. Une erreur courante commise par les entrepreneurs est d’être trop optimiste et de penser qu’ils pourront rembourser leur dette rapidement. Pour éviter cette situation, il est important d’estimer le temps dont vous aurez besoin pour récupérer l’investissement, puis d’ajouter au moins six mois supplémentaires pour être sûr de pouvoir respecter les délais. N’oubliez pas que le non-respect des échéances n’affectera pas seulement l’historique de crédit de votre PME, rendant difficile l’accès à d’autres crédits à l’avenir, mais augmentera également les intérêts à payer.

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*