Place du Cirque 3, 1204 Genève, Suisse

+41 22 328 19 78

auditsexpert@gmail.com

La loi sur les crédits et les dettes -

La loi sur les crédits et les dettes

Crédit

Loi sur les crédits

La loi sur l’égalité des chances en matière de crédit (Loi sur l’Egalité des Chances en Matière de Crédit, LECMC) interdit toute discrimination en matière de crédit fondée sur le sexe, la race, l’état civil, la religion, l’origine nationale, l’âge ou le fait de bénéficier d’une aide publique. Les créanciers peuvent demander ces informations (sauf la religion) dans certaines situations, mais ils ne peuvent pas les utiliser pour vous discriminer au moment de décider de vous accorder un crédit.

Le LECMC protège les consommateurs qui traitent avec des sociétés qui accordent régulièrement des crédits, notamment les banques, les sociétés de financement et de prêt de faible montant, les magasins de détail et les grands magasins, les sociétés de cartes de crédit et les coopératives de crédit. Toute personne qui participe à la décision d’accorder un crédit, y compris les courtiers immobiliers qui organisent le financement, doit respecter cette loi. Les entreprises qui demandent un crédit sont également protégées par cette loi.

En vertu de la loi sur l’égalité des chances en matière de crédit :

Vous ne pouvez pas vous voir refuser un crédit en raison de votre race, de votre sexe, de votre état civil, de votre religion, de votre âge, de votre origine nationale ou du fait que vous recevez une aide publique.
Vous avez le droit de faire considérer une aide publique fiable de la même manière que les autres revenus.
Si le crédit vous est refusé, vous avez le droit de savoir pourquoi.

Pour en savoir plus sur le cashgate : https://www.credit-conseil.ch/fr/cashgate.html

Vos relevés de facturation de crédit et de transfert électronique de fonds
Il est important de vérifier régulièrement les relevés de compte de facturation de crédit et de transfert électronique de fonds, car ces documents peuvent contenir des erreurs qui pourraient nuire à votre solvabilité ou refléter des frais ou des transferts inappropriés. Si vous trouvez une erreur ou une anomalie, informez-en la société et contestez l’erreur immédiatement. Les organismes de crédit établissent des procédures pour résoudre les erreurs figurant sur les relevés de compte de facturation de crédit et de transfert électronique de fonds, notamment

les frais ou les transferts électroniques de fonds que vous – ou toute personne que vous avez autorisée à utiliser votre compte – n’avez pas effectués ;
les frais ou les transferts électroniques de fonds qui sont incorrectement identifiés ou indiquent une date ou un montant erroné ;
des erreurs de calcul ;
le fait de ne pas comptabiliser correctement les paiements, les crédits ou les transferts électroniques de fonds ;
le défaut d’envoi des factures à votre adresse actuelle – à condition que le créancier reçoive votre changement d’adresse, par écrit, au moins 20 jours avant la fin de la période de facturation ;
les frais ou les transferts électroniques de fonds pour lesquels vous demandez une explication.

le défaut d’envoi des factures à votre adresse actuelle – à condition que le créancier reçoive votre changement d’adresse, par écrit, au moins 20 jours avant la fin de la période de facturation ;
les frais ou les transferts électroniques de fonds pour lesquels vous demandez une explication ou une preuve d’achat écrite accompagnée d’une erreur alléguée ou d’une demande de clarification.
La ACBE ne s’applique généralement qu’aux comptes de crédit “ouverts”, c’est-à-dire les cartes de crédit et les comptes de frais renouvelables, comme ceux des grands magasins. Elle ne s’applique pas aux prêts ou aux ventes à crédit qui sont payés selon un calendrier fixe jusqu’à ce que le montant total soit remboursé, comme un prêt automobile. L’AFTE s’applique aux transferts de fonds électroniques, comme ceux effectués par les distributeurs automatiques de billets (ATM), les transactions de débit aux points de vente et autres transactions bancaires électroniques.

Vos dettes et les agents de recouvrement
Vous êtes responsable de vos dettes. Si vous êtes en retard dans le paiement de vos créanciers, ou si une erreur est commise sur votre compte, vous pouvez être contacté par un “agent de recouvrement”. Un agent de recouvrement est toute personne, autre que le créancier, qui recouvre régulièrement des dettes dues à d’autres personnes, y compris les avocats qui recouvrent régulièrement des dettes. Vous avez le droit d’être traité équitablement par les agents de recouvrement.

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*