Place du Cirque 3, 1204 Genève, Suisse

+41 22 328 19 78

auditsexpert@gmail.com

Faire une demande de crédit -

Faire une demande de crédit

demande de crédit

Le danger de la cosignature d’un prêt automobile

Pour les acheteurs dont le crédit est médiocre, une solution consiste à trouver une personne ayant un grand crédit pour cosigner le prêt. Une personne ayant de bons antécédents en matière de crédit prête essentiellement sa réputation à une personne dont le crédit est imparfait pour l’aider à obtenir un prêt. Cependant, c’est rarement une bonne idée pour le cosignataire, car il peut devenir responsable de la totalité du solde du prêt. Les cosignataires font plus que laisser quelqu’un utiliser leur représentant pour obtenir un prêt. Ils s’engagent à payer le solde total du prêt si l’emprunteur principal fait défaut.

La cosignature réduira également la cote de crédit du cosignataire. Si l’emprunteur principal effectue un paiement en retard, cela se traduit par une marque noire sur les rapports de crédit des deux signataires. L’obtention du prêt nécessite une enquête de solvabilité, qui abaisse la note de chaque cosignataire de quelques points, et le surcroît de dettes fera encore baisser leur note. La seule fois où la cosignature est acceptable est pour aider un jeune conducteur à obtenir des véhicules d’occasion à bas prix. Le cosignataire ne court pas de grand risque financier, et le prêt aidera le nouvel emprunteur à se constituer un dossier de crédit pour ses futurs projets.

Si vous cosignez un prêt automobile, vous devez consulter un avocat pour savoir si, dans votre État, il est judicieux d’inscrire votre nom sur le titre de propriété. Dans la plupart des pays, être cosignataire et copropriétaire n’est pas la même chose. Le fait d’avoir votre nom sur le titre de propriété en tant que copropriétaire vous rend responsable du paiement de toute contravention ou autre amende, bien que cela puisse également vous permettre de prendre plus facilement la voiture du cosignataire s’il ne paie pas la voiture en temps voulu. Les seuls moyens faciles de sortir d’un prêt automobile cosigné sont de rembourser le solde ou de refinancer le solde pour un nouveau prêt automobile à un seul de vos noms.

Étudiez les petits caractères
Vous ne devez jamais signer les documents pour un prêt de voiture neuve ou d’occasion sans les avoir étudiés pour vous assurer qu’ils sont exacts et complets. Dans l’excitation qui précède l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion, il est facile de sauter cette étape, mais vous le faites à vos risques et périls. Les documents relatifs au prêt automobile sont des accords juridiques complexes, et leur examen prend un certain temps.

Vous devez d’abord vous assurer que les documents reflètent fidèlement l’accord dont vous avez discuté avec le prêteur (ou le vendeur, si vous financez par l’intermédiaire d’un concessionnaire automobile). Portez une attention particulière au taux d’intérêt, à la durée du prêt et au montant que vous financez. Vérifiez qu’aucun complément n’a été ajouté au montant financé.

Il est important de s’assurer qu’il n’y a pas de conditions qui vous empêcheraient d’utiliser votre voiture comme vous le souhaitez. Certains prêteurs et sociétés de financement, par exemple, interdisent aux acheteurs d’utiliser leur voiture pour des sociétés de covoiturage telles que Uber ou Lyft. D’autres prêteurs exigent que ce financement automobile soit considéré comme un prêt commercial, avec des normes de souscription beaucoup plus strictes. Si vous êtes pris à utiliser votre véhicule dans un but restreint, le prêteur peut éventuellement exiger le paiement immédiat et intégral du prêt.

Évitez les accords qui prévoient des pénalités pour remboursement anticipé inscrites dans les documents de prêt. Ces prêts vous font payer des frais si vous voulez les rembourser par anticipation. Une telle restriction rend plus onéreuse l’adaptation à une nouvelle voiture avant que votre véhicule actuel ne soit remboursé, ou le refinancement de votre prêt par une transaction moins onéreuse.

Examinez attentivement les offres de financement des concessionnaires

Après avoir fait des recherches sur les possibilités de financement des voitures neuves ou d’occasion, et après avoir obtenu un accord préalable, il est temps de passer à la partie la plus amusante : le shopping automobile. Le fait de savoir que vous avez déjà un plan de financement que vous pouvez vous permettre peut vous aider à réduire le stress du processus et vous permettre de vous concentrer sur la négociation d’un prix intéressant pour votre nouvelle voiture et d’un accord équitable pour votre reprise.

En général, les vendeurs de voitures veulent regrouper les trois éléments de l’achat d’une voiture – le prix de la voiture, la valeur de l’échange et le financement – en un seul et même ensemble. Vous, en revanche, voulez que chacun de ces éléments soit traité comme une transaction individuelle. Vous pouvez le faire de plusieurs façons.

Si vous ne voulez pas être malhonnête avec un concessionnaire automobile, vous n’avez pas à lui fournir toutes les informations qu’il vous demande. Vous pouvez simplement dire que vous ne savez pas comment vous allez payer la voiture et que vous n’avez pas décidé si vous allez échanger votre ancien modèle ou non. Plus longtemps vous pourrez les maintenir concentrés sur le prix que vous allez payer pour la voiture, mieux ce sera. Soyez simplement poli – les vendeurs sont moins enclins à se battre pour quelqu’un qui fait le con.

 

Pour en savoir plus :

  1. https://www.credit-conseil.ch/
  2. www.migrosbank.ch
  3. www.milenia.ch
  4. www.credit-suisse.com

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*