Place du Cirque 3, 1204 Genève, Suisse

+41 22 328 19 78

auditsexpert@gmail.com

Genève professionnelle

Genève à découvrir

La porte d’entrée de la Suisse est connue du monde entier. En effet Genève est une des villes les plus internationale au monde cependant elle représente vraiment une porte d’entrée vers la Suisse. N’y voyez pas que la ville des banques et du crédit car elle est bien plus que cela. En arrivant à Genève la première chose que vous voyez à la douane de Moellesulaz c’est le Tram et Annemasse ville française en manque vraiment beaucoup. Le Tram permet facilement de sillonné Genève et toutes ses petites villes voisines comme Meyrin ou encore Versoix. Les facilités de transport permettent aussi à une ville de se développer plus facilement et il faut dire que le tram est là toutes les 6 minutes environ. Avant d’arriver à Genève vous passez par Thonex, Chêne Bougerie, Chêne Bourg avant de commencer à arriver dans le centre ville. Genève possède un hôpital de réputation mondiale que l’on appelle le HUG soit hôpital universitaire vaudois. Cet hôpital a servi au développement de beaucoup de service annexes comme la médecine esthétique. Les injections de botox à Genève sont aujourd’hui en 2016 une prestation par exemple très demandée. Tout à commencé par le développement des services de coiffure dans les années 1970 où les Suisses et Suissesses ont commencé à prendre soin d’eux. Les Genevois et Genevoises ont ainsi commencé à bénéficier de services de pointes qui n’ont cesser de grandir et de s’améliorer.

La façon dont les femmes de 20 ans regardent leur visage a changé de façon radicale. Et si les raisons sont sans doute aussi multiples que cette nouvelle génération elle-même, beaucoup s’accordent sur un point : l’impact des médias sociaux, des selfies aux vidéos YouTube en passant par les Stories Snapchat et Instagram méticuleusement élaborées, combiné aux photos retouchées à l’infini dans les magazines et les campagnes publicitaires, ne peut être sous-estimé. Qu’il s’agisse du flux constant de mâchoires surnaturellement lisses, de pommettes ciselées ou de chirurgiens plasticiens célèbres postant des images avant et après leur travail, l’ère de l’auto-documentation 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 a donné naissance à un nouvel ensemble d’idéaux de beauté et, avec lui, à une augmentation spectaculaire des procédures cosmétiques. Pour les jeunes de 20 ans, il n’y a pas de traitement plus populaire – ou controversé – que le Botox. Vous en voulez la preuve ? les procédures à la toxine botulique ont augmenté de 28 % depuis 2010 chez les jeunes de 20 à 29 ans.

La plupart des médecins suggèrent de se concentrer sur la qualité de la peau avec un régime approprié comprenant une exfoliation quotidienne et une protection SPF, ainsi que des peelings chimiques réguliers ou des traitements spécialisés tels que le resurfaçage laser Clear au cours de cette décennie. Il y a toutefois des exceptions. Si le froncement constant des sourcils a entraîné les premiers signes d’un pli de colère ou si les pattes d’oie prématurées dues à une peau naturellement mince sont une cause persistante de frustration, les injectables peuvent aider. Mais comme tout bon dermatologue le fait remarquer, il y a un bémol : en matière de Botox et de produits de comblement, la frontière est mince entre des ajustements ciblés et en faire trop, trop tôt. Des experts très demandés partagent ici leurs conseils pour les femmes de 20 ans et plus.

Le Botox préventif est réel
Lorsque les femmes dans la vingtaine envisagent pour la première fois de recourir au Botox, la prévention est souvent le facteur principal, car les premiers signes de vieillissement – tels que les pattes d’oie, les rides du front et les ridules – commencent à apparaître. Les rides deviennent de plus en plus profondes avec l’âge. Si vous commencez à prendre du Botox assez tôt et que c’est fait correctement, vous n’aurez pas besoin [d’autant] à l’avenir. Pour les patients plus jeunes qui craignent l’aspect figé – n’oubliez pas que les visages jeunes bougent – Wexler aime utiliser des doses plus faibles de Botox par le biais de micro-injections ultra-ciblées administrées sur des zones spécifiques du visage telles que le front, les sourcils ou le contour des yeux.

Comments are closed.